© 2018, SOLUGEN
Partager
en fr

En matière d’engrais, l’un des fertilisants les plus utilisés est l’azote.

L’azote se présente sous diverses formes. Le pouvoir fertilisant de l’azote varie selon la forme sous laquelle il se présente, les types de cultures sur lesquelles il est appliqué et l’état des sols (niveau de compaction par exemple). L’azote présent dans les lisiers est intéressant car il est une source naturelle de fertilisant facilement disponible (entre 2,7 et 4,9 kg par tonne de lisier issu de porcheries d ‘engraissement).

Azote organique et azote minéral

Pour schématiser distinguons l’azote organique de l’azote minéral.

L’azote contenu dans les lisiers et fumiers par exemple est sous forme organique et sous forme ammoniacale. Il est à l’état captif dans la structure des fibres.  Avant d’être accessible aux plantes la fraction organique doit être minéralisée. On distingue alors deux types d’azote minéral. La forme ammoniacale et la forme nitratée. Par l’action des bactéries nitirificatrices la forme ammoniacale se transforme en nitrate et peut ainsi être mieux absorbée par les plantes.   L’azote sous sa forme ammoniacale constitue donc un fertilisant de choix contrairement à l’azote organique dont la vitesse de minéralisation varie selon son rapport carbone (C/N), qui est déterminé selon le ratio carbone-azote présent dans le lisier considéré, et selon la température du sol. En outre le niveau de concentration des éléments nutritifs des engrais organiques est nettement inférieur à celui des engrais minéraux il faut donc en épandre en plus grandes quantités.

Le procédé Solugen

Rappelons qu’à l’issue du traitement de lisier le procédé Solugen met à disposition :

  • Un résidu solide riche en phosphore (85% du phosphore contenu initialement dans le lisier) et azote organique.
  • Un volume important d’eau pure (84 % du volume de lisier)
  • Un concentré de potassium (4,5% du volume de lisier)
  • Un bio-liquide riche en azote ammoniacal (1,5 % du volume de lisier)

Le potentiel commercial peut se révéler for intéressant. En effet une porcherie qui traiterait 10 000 m3 de lisier par an obtiendrait entre autres, 150 m3 de bio-liquide riche en azote ammoniacal.

Solugen a récemment mandaté un organisme de recherche pour valider déterminer le niveau de concentration de ces biofertilisants, notamment celui de l’azote ammoniacal, leur degré d’innocuité, leur pouvoir fertilisant, ainsi que les méthodes recommandées pour leur utilisation.

 

Sources

https://www.agrireseau.net/agriculturebiologique/documents/MARAI_Chapitre_12Amendements.pdf

https://www.stiga.com/fr/magazine/paroles-d-experts/engrais-organique-vs-mineral

https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Productions/Agroenvironnement/fertilisants/Pages/engraisetamendementsmineraux.aspx

https://fertilisation-edu.fr/le-raisonnement-de-la-fertilisation/azote-et-soufre/choix-de-la-forme-d-engrais.html

 

 

Related posts