© 2018, SOLUGEN
Partager
fr

L’Économie Circulaire

Le terme est d’actualité et apparait fréquemment dans les tribunes économiques qui traitent du développement durable et de la préservation de l’environnement.

Au Québec la définition usuelle est :

« Un système de production, d’échange et de consommation visant à optimiser l’utilisation de ressources à toutes les étapes du cycle de vie d’un bien ou d’un service, dans une logique circulaire, tout en réduisant l’empreinte environnementale et en contribuant au bien-être des individus et des collectivités. »

Solugen et l’économie circulaire

La solution proposée par Solugen et qui consiste à extraire de l’eau pure et des concentrés valorisables à partir d’eau contaminée s’inscrit parfaitement dans le concept d’une économie circulaire.

Le lisier porcin dont la gestion conventionnelle est non seulement coûteuse, mais nécessite une logistique adaptée et engendre des contraintes environnementales, constitue l’exemple parfait d’une matière dont le  traitement par le biais d’une technologie adaptée génère cette fameuse économie  circulaire :

  • L’eau pure extraite du procédé peut être réutilisée.
  • Les engrais bio-liquides issus du traitement constituent une source de revenus pour l’exploitant agricole.
  • La fraction solide résiduelle présente l’avantage d’être facilement transportable à coût réduit, et permet une gestion optimisée du phosphore (la fraction solide comporte 85 % du phosphore initialement contenu dans le lisier)
  • L’exploitant peut, sur une même superficie d’élevage, augmenter sa production, diminuer ses coûts d’opération, créer de nouveaux emplois et contribuer à la dynamisation de sa filière.

Le tout dans une logique de développement durable, de réduction importante des gaz à effet de serre, de limitation des risques d’eutrophisation des cours d’eau, et de limitation de l’empreinte carbone générale de l’exploitation

Peut-on aller plus loin ?

Il semble que oui. Voici un exemple.  Certains spécialistes en production d’insectes, élèvent une variété de mouche appelée mouche soldat noire (Hermetia illucens). Pourquoi produire des insectes ? À un certain stade de la croissance, la larve d’Hermetia, la mouche soldat noire, est séchée, moulue et partiellement dégraissée. Le résultat est un concentré protéique avec 55 à 60% de protéine dans la matière sèche. Le spectre des acides aminés est très semblable à celui des farines de poisson. Cette farine d’Hermetia peut couvrir l’ensemble des besoins en acides aminés des truites.

(photo Johnny Wee)

Pour les larves élevées sur du fumier le scénario d’application est quelque peu différent ; celles-ci ne pouvant servir à l’alimentation humaine et animale. Cependant, la larve de la mouche soldat noire est capable de transformer rapidement en compost et en super engrais (le Frass), n’importe quel nutriment. Par ailleurs, sa graisse, riche en acides gras, présente des caractéristiques intéressantes pour d’autres applications techniques.  En effet, ces larves constituent une source intéressante d’huile entrant dans la fabrication de biocarburants et de bioplastiques.

En outre, les larves se nourrissant d’éléments nutritifs du lisier contribuent à la réduction d’émission de gaz à effet de serre (GES).

Dans une logique d’économie circulaire on peut donc imaginer le scénario suivant :

La fraction solide du lisier initialement isolée lors de la séparation liquide-solide sert de substrat nutritif pour les larves de mouches soldats noires qui s’y développent et à partir desquelles sera produite de l’huile entrant dans la composition des bio-carburants et bioplastiques. Une étude sera prochainement menée pour valider la possibilité d’élever les larves de mouches soldats noires sur la fraction solide du lisier porcin.

A suivre donc…

Sources :

Un merci spécial  à Richard Védani Co-fondateur de B.I.O Technologies, pour sa contribution

https://unpointcinq.ca/alimentation/mouche-sauver-climat/

https://www.3trois3.com/articles/les-insectes-comme-matiere-premiere-alternative-chez-le-porc_12468/

https://www.reseau-environnement.com/wp-content/uploads/2016/09/Article-gratuit-final.pdf

 

 

Related posts